De la fabrication artisanale à l'industrie

Depuis toujours, c'est aux mères et grands-mères alsaciennes que revenait le privilège de façonner les pâtes d'Alsace aux oeufs qui accompagnaient les plats dominicaux et de fêtes.
Ainsi, la recette régionale et le savoir-faire ancestral se transmettaient tout naturellement de génération en génération.

A partir de la seconde moitié du XIX ème siècle, l'industrialisation et l'urbanisation s'amplifièrent.
Au départ, ce sont les boulangers qui se mirent à fabriquer des pâtes et à les faire sécher dans leur fournil. Malgré ce "passage de témoin", la préparation artisanale de pâtes ne cessa jamais tout à fait dans les foyers alsaciens.

Les premiers appareils véritablement industriels virent le jour vers 1860. C'est à partir de là que la fabrication de pâtes commença réellement à s'industrialiser en Alsace. Jusque dans les années 1930, ce sont une vingtaine de fabriques de pâtes d'Alsace qui furent créées, pour la plupart d'entre elles par d'anciens boulangers qui, face à la consommation grandissante de pâtes ont été amenés à industrialiser leur production.

Cela fut notamment le cas de Robert HEIMBURGER, fondateur de la société.